FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Un projet d’entente de principe avec des gains importants pour les infirmières

Montréal, le 28 janvier 2000  –   La présidente de la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec, Mme Jennie Skene, a déclaré en conférence de presse, qu’avec le projet d’entente de principe sur la table, les infirmières font des gains importants quant aux priorités qu’elles s’étaient fixées.

« En arrachant 77 millions de plus, a souligné Mme Skene, le gouvernement admis que les infirmières avaient droit à une bonification immédiate de leurs salaires qui se traduira par le versement, à chaque infirmière, d’un montant forfaitaire de 3 % pour un an. À cela s’ajoutera un réajustement moyen des échelles de salaires de 2.7 % pour les infirmières de formation collégiale. Quant à celles de formation universitaire, elles seront finalement reclassées à l’échelle des travailleurs sociaux et ce, dès le 1er avril 2000. »

Deux autres priorités des infirmières, soit l’accessibilité aux postes et la période de vacances, font partie de cette entente. Concernant l’accessibilité aux postes, enfin les postes d’assistante infirmière-chef seront désormais accessibles à l’ensemble des infirmières, qu’elles soient de formation collégiale ou universitaire. Quant au congé annuel, des mécanismes sont prévus pour permettre aux infirmières de bénéficier d’un véritable congé estival.

De plus, les infirmières pourront de nouveau profiter du congé partiel sans solde et pourront également poser leur candidature à un poste lors d’un congé sans solde.

Quant aux augmentations salariales et au régime de retraite, les infirmières obtiennent ce que la FIIQ a négocié à la fin de décembre, en même temps que les autres organisations syndicales du secteur public.

Tous les points ayant fait l’objet d’une entente en juin et qui n’ont pas été ramenés à la table pour bonification font partie intégrante de l’entente de principe soumise aux 600 déléguées actuellement réunies en Conseil fédéral.

Pour madame Skene, « la bataille des infirmières a porté fruits. En juillet, les infirmières de la FIIQ ont tracé la voie d’un règlement dans le secteur public et, en janvier 2000, elles obtiendront satisfaction sur plusieurs aspects concernant la problématique infirmière si l’entente de principe est acceptée par les membres. »