FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Les déléguées de la FIIQ acceptent le projet d’entente de principe.

Montréal, le 29 janvier 2000  –   Après avoir pris connaissance hier des détails de l’entente intervenue entre le gouvernement et le comité de négociation de la FIIQ, jeudi soir dernier, les déléguées réunies aujourd’hui en conseil fédéral ont décidé à plus de 95 % de recommander à leurs membres son acceptation.

« À l’automne dernier, nous avons repris les négociations avec le gouvernement et nous avons défendu avec vigueur les priorités fixées par les infirmières. Dans l’entente qui sera recommandée aux infirmières, des pas significatifs ont été faits tant sur le plan salarial que sur le plan normatif », a déclaré la présidente de la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec, madame Jennie Skene.

Rappelons certains gains contenus dans l’entente, soit une bonification immédiate des salaires par le versement, à chaque infirmière, d’un montant forfaitaire de 3 % pour un an. À cela s’ajoutera un réajustement moyen des échelles salariales de 2,7 % pour les infirmières de formation collégiale. À celles de formation universitaire, elles seront finalement reclassées à l’échelle des travailleurs sociaux et ce, dès le 1er avril 2000. De plus, l’entente apporte des solutions aux problèmes soulevés par la précarité d’emploi, les fardeaux de tâche, l’accessibilité aux postes et la période de prise des vacances.

La présidente de la FIIQ a tenu à souligner lors de la clôture du conseil fédéral qu’à chaque fois que les infirmières ont fait preuve de solidarité et ont resserré les rangs, des pas supplémentaires ont été faits dans l’amélioration de leur conditions de travail.

C’est avec enthousiasme et chaleur que les déléguées ont salué l’immense travail et la détermination des membres de l’exécutif et des membres du comité de négociation à défendre les revendications des infirmières.

Des assemblées syndicales, qui permettront aux infirmières de prendre connaissance du contenu du projet d’entente, se tiendront dans tous les établissements représentés par la FIIQ dans les deux prochaines semaines. Les infirmières seront appelés à voter lors d’un référendum le 24 février prochain.