FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Volte-face de la partie patronale : le référendum des infirmières sur l’entente de principe est reporté.

Québec, le 18 février 2000  –   La FIIQ a annoncé aujourd’hui que le référendum des infirmières du 24 février est reporté étant donné la volte-face de la partie patronale sur un volet important de l’entente de principe : la durée des dispositions relatives à l’accessibilité des postes.

Le gouvernement prétend que le nouveau mécanisme d’octroi des postes d’assistante-infirmière-chef sera en vigueur pour un an seulement. "Jamais nous n’aurions convenu qu’un point aussi important ne soit pas un mécanisme permanent, pour toute la durée de la convention" a déclaré la présidente de la FIIQ, Jennie Skene. "Nous avons entrepris des discussions avec le gouvernement et nous tentons toujours d’infléchir sa position" a poursuivi Mme Skene.

L’accessibilité aux postes était et demeure une des priorités des infirmières de la FIIQ. En ce sens, le nouveau mécanisme pour l’octroi des postes d’assistante-infirmière-chef fait partie de l’entente de principe intervenue et le gouvernement doit respecter sa parole.

"Dans ce contexte, nous avons décidé de reporter le référendum du 24 février à une date ultérieure et, si le dossier n’évolue pas, nous convoquerons un conseil fédéral afin de décider de la suite des événements" a conclu la présidente de la Fédération.