FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIIQ, la force syndicale infirmière au Québec

Montréal, le 3 novembre 2001  –   La Fédération des infirmières et infirmiers du Québec trace un bilan positif de l’actuelle période ouverte de changement d’allégeance syndicale (maraudage) avec l’arrivée de nouvelles membres, le départ de certaines et un résultat qui donne à la Fédération le maintien quasi intégral du nombre de ses membres. «C’est la première fois, depuis la création de la FIIQ, que nous assistons à des tentatives aussi intenses et virulentes de recrutement auprès des infirmières de la part des centrales syndicales québécoises, et plus particulièrement de la CSQ (CEQ)» a déclaré la présidente de la FIIQ, madame Jennie Skene. Cette fois encore, les infirmières du Québec ont exprimé leur volonté de demeurer ou de joindre la FIIQ, la force syndicale qui les représente le mieux et ont, ainsi, refusé dans la presque totalité des cas d’aller vers des organisations syndicales qui ont tenté d’affaiblir le rapport de force des infirmières. La FIIQ est heureuse d’accueillir dans ses rangs des infirmières des Laurentides, de la Mauricie, de Montréal, de l’Estrie et des Iles de la Madeleine. Rappelons qu’avec ses 45 500 membres sur une possibilité d’un peu plus de 50 000 infirmières syndiquées au Québec, la FIIQ représente, depuis sa création, la plus importante organisation syndicale infirmière au Québec. «Les infirmières du Québec se reconnaissent dans les batailles menées par la FIIQ, dans les revendications qu’elle défend, ses prises de position et ses solidarités», de conclure la présidente, Jennie Skene.