FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIIQ juge ces mesures nécessaires

Montréal, le 14 mai 2002  –   En réaction aux mesures annoncées aujourd’hui par le ministre de la Santé et des Services sociaux pour faire face à la période d’été dans les établissements de santé du Québec, la présidente de la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ), Jennie Skene, a déclaré " Nous croyons que de telles mesures sont nécessaires pour atténuer les effets de la pénurie et faciliter la prise de vacances des infirmières ".

La Fédération souscrit aux objectifs d’assurer une plus grande disponibilité du personnel infirmier tout en évitant l’épuisement des personnes. De plus, la FIIQ apprécie que de telles mesures s’appliquent aux infirmières de tous les centres hospitaliers du Québec évitant ainsi la surenchère entre les établissements et permettant le maintien des services à la population.

" Nous évaluons toutefois que ces mesures temporaires ne peuvent corriger de façon durable la situation de pénurie vécue dans les établissements de santé. Ces mesures doivent s’accompagner d’engagements clairs de la part des établissements à réaliser les exercices de planification de la main-d’œuvre infirmière et à améliorer l’organisation du travail ", a ajouté la présidente, Jennie Skene. La FIIQ suivra de près l’application de ces mesures afin d’en évaluer l’efficacité.