FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Pour faire échec à la guerre contre l’Irak, manifestons pour la paix.

Montréal, le 19 novembre 2002  –   Le Collectif Échec à la guerre organise dimanche prochain, le 17 novembre, une manifestation pour la paix. Le rassemblement aura lieu à midi au Parc Lafontaine à Montréal et une marche suivra à 13h00 en direction du Complexe Guy Favreau. Le Collectif Échec à la guerre réunit plus de 50 groupes de femmes, de droits humains, des organisations syndicales, des associations étudiantes, des organismes de solidarité internationale, des organismes de paix, des organismes communautaires et populaires, des organismes de communautés culturelles ainsi que des organismes laïques et religieux. Le Collectif appelle cette manifestation dans le cadre d’une journée pan-canadienne d’opposition à la guerre. En effet, ce dimanche, des manifestations auront lieu dans 25 villes canadiennes, dont Québec, Halifax, Ottawa, Toronto, Winnipeg, Edmonton et Vancouver pour dire NON À LA GUERRE!

« Nous invitons tous les citoyens et citoyennes à se joindre à nous, afin d’exprimer notre opposition totale à l’agression que les États-Unis préparent contre le peuple irakien. Nous exigeons également du gouvernement canadien qu’il refuse toute participation à cette agression et qu’il la condamne fermement. Enfin, nous exhortons les nations du monde à résister au chantage des États-Unis visant à obtenir, en violation du droit international, l’aval des Nations Unies à leur projet belliqueux », de déclarer Francine Néméh, porte-parole du Collectif Échec à la guerre.

À l’instar de milliers de citoyens et citoyennes dans plusieurs grandes villes du monde, dont Florence, Londres, Rome, Madrid, Bonn, Sydney, Washington et San Franscisco, où se sont tenues de grandes manifestations pour dire non à la guerre contre l’Irak et pour dénoncer le projet des États-Unis, les citoyens et citoyennes sont invité-e-s à ajouter leur voix à ce mouvement pacifiste qui prend de l’ampleur.

Malgré la résolution adoptée par le Conseil de sécurité des Nations-Unies et la réponse positive donnée par le dirigeant irakien, Saddam Hussein, le Collectif Échec à la guerre considère que la menace d’une attaque armée contre l’Irak est loin d’être écartée. En ce sens, le Collectif entend poursuivre ses activités de mobilisation pour faire savoir au gouvernement canadien que la population ne veut pas de cette guerre.

Les porte-parole des membres du Collectif seront disponibles pour répondre aux questions des médias avant le départ de la manifestation.