FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Le 15 février 2003 : grande journée de mobilisation contre la guerre à travers le monde.

Montréal, le 14 février 2003  –  Samedi le 15 février, des manifestations contre la guerre en Irak auront lieu simultanément dans plus de 600 villes à travers le monde sur les cinq continents. Des manifestations sont annoncées dans 76 villes au Canada dont six au Québec, soit Montréal, Québec, Trois-Rivières, Sherbrooke, Chicoutimi et New Carlisle en Gaspésie.

A Montréal, plusieurs personnalités du monde artistique se joignent au Collectif Échec à la Guerre et invitent la population à participer à une grande manifestation pour dire NON À LA GUERRE que les États-Unis se préparent à déclencher contre le peuple irakien, et presser le gouvernement canadien de ne pas y participer de quelque façon que ce soit. Parmi les artistes qui ont annoncé leur participation, on retrouve Luc Picard, Luck Mervil, Andrée Lachapelle, Monique Mercure, Bruce Cockburn, Abla Faroud, Jean-Louis Roux, Paul Piché, Marc Messier, Margie Gillis, André Montmorency, Paul Savoie, Jean-Francois Casabonne, Richard Séguin, Martin Duckworth, André Lachapelle, Michèle Rosignol, Huguette Oligny, Jean-Pierre Ronfard, Jacques L’Heureux, Louise Lemelin, Denis Gravereau, Dominique Quesnel, Denis Roy, Harry Standjosky, Julie Vincent, Claude Pépin, Robert Marien, Pauline Martin, André Melançon, Jean-Pierre Matte, Michel Côté, Marcel Gauthier. De plus, plusieurs élu-e-s fédéraux et provinciaux ont annoncé leur participation : Clifford Lincoln, Fatima-Houda Pepin, Bernard Bigras, Francine Lalonde, Louise Beaudoin, Ministre des Relations internationales du Québec, Réal Ménard, André Boisclair et Diane Lemieux.

Par ailleurs, le Collectif Échec à la Guerre invite les employeurs à exprimer leur solidarité en permettant à leurs employé-e-s de s’absenter pendant quelques heures pour participer à cet important geste de paix. La manifestation partira du Carré Dominion, coin Peel et René-Levesque, à 13h00, empruntera la rue Ste-Catherine jusqu’à St.-Denis, St-Denis jusqu’à René-Levesque, et René-Levesque jusqu’au Complexe Guy-Favreau, où quelques artistes et invités viendront témoigner de leur opposition à cette guerre, illégale et illégitime, qui est actuellement la plus grande menace pour la paix mondiale.