FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Grève générale illimitée des infirmières d’un centre d’hébergement privé.

Le 6 mai 2003  –  Les infirmières syndiquées des Jardins du Haut-St-Laurent (centre d’hébergement privé de soins de longue durée) seront en grève générale illimitée à compter de demain matin, 7h00. Après plusieurs mois de négociation infructueuse, les infirmières ont voté à 100 % en faveur de la grève. Les services essentiels seront assurés.

Les principaux points en litige sont l’échelle de salaire et la prime de responsabilité. Malgré des responsabilités importantes auprès d’une clientèle qui exige des soins continus, une infirmière d’une dizaine d’années d’expérience gagne 40 % de moins que celle travaillant dans le réseau public de la santé. « Pourtant, notre clientèle nécessite les mêmes soins que celle des centres d’hébergement publics. D’autant plus que certaines places d’hébergement sont subventionnées par le réseau public. De tous les centres d’hébergement privés de la région de Québec, nous avons les pires conditions de travail », de déclarer la présidente du SPIIQ (Syndicat professionnel des infirmières et infirmiers de Québec, affilié à la FIIQ), Suzanne Lavoie.

Selon les infirmières des Jardins, il n’y a aucune justification pour expliquer tant de différence puisque la qualité des soins prodigués et le professionnalisme exigé sont les mêmes partout. « Comme infirmières aux Jardins, nous dirigeons, surveillons et coordonnons les activités tout comme celles du réseau. Dans le réseau, les infirmières reçoivent une compensation financière pour assumer ces responsabilités. Ici, l’employeur refuse toujours de la reconnaître », de poursuivre la présidente.

La convention collective des infirmières des Jardins du Haut-St-Laurent est échue depuis 16 mois. Le centre d’hébergement Aux Jardins du Haut-St-Laurent est situé au 4770 rue St-Félix, à Saint-Augustin-de-Desmaures.