FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Faire échec au projet de ZLÉA et réviser en profondeur l’ALÉNA.

Montréal, le 21 mai 2003  –  Cap-monde, une coalition qui regroupe des mouvements communautaires, syndicaux et étudiants, participe au mouvement de mobilisation de la société civile pour faire échec au projet de Zone de libre-échange des Amériques (ZLÉA) et entreprend aujourd’hui des activités d’éducation populaire et de sensibilisation sur les enjeux d’une adhésion au projet de ZLÉA, en dénonçant les effets néfastes de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA).

Dix ans sous le régime de l’ALÉNA

Après 10 ans sous le régime de l’ALÉNA, au Canada et au Québec, quelles observations pouvons-nous en tirer? La situation de l’ensemble de la population canadienne et québécoise s’est-elle améliorée comme le promettait le Premier ministre du Canada, Monsieur Brian Mulroney, lors de la campagne électorale de 1988 où l’ALE avait été un enjeu majeur? L’ALÉNA remplit-il ses promesses de créer de nouvelles possibilités d’emploi et d’améliorer les conditions de travail et le niveau de vie de l’ensemble de la population sur leurs territoires respectifs, d’accroître et de faire respecter les droits fondamentaux des travailleurs et de promouvoir le développement durable, comme le fait miroiter son préambule?

Selon Cap-monde, les faits démontrent que cet accord n’a certainement pas contribué à créer un monde meilleur pour les populations nord-américaines. « Les revenus des familles canadiennes les plus démunies sont restés à peu près les mêmes au cours des années 1990 et les riches sont de plus en plus riches; le régime d’assurance-chômage canadien, jugé trop généreux par les dirigeants américains, a subi des réformes qui ont été particulièrement dévastatrices pour les jeunes et pour les femmes; au Québec, le taux de syndicalisation a chuté et le nombre de bénéficiaires de l’aide sociale a augmenté; l’abolition des décrets de convention collective a laissé des milliers de travailleurs et travailleuses, surtout dans l’industrie du vêtement, avec des protections minimales de travail », affirment les porte-parole de Cap-monde. Quant aux effets de l’ALÉNA au Mexique, en 1999, 1,4 millions $ de salariés mexicains travaillaient dans des zones franches où 80% des usines sont américaines et les salaires à 1$ de l’heure pour un coût de la vie comparable au nôtre. Finalement, des accords qui structurent un système de pratiques anti-social, anti-femmes, anti-écologique et anti-démocratique.

Le projet de ZLÉA en grande partie calqué sur l’ALÉNA

Puisque le projet de ZLÉA est basé sur les accords de libre-échange existants, à savoir notamment l’ALE et l’ALÉNA, ce dernier faisant office de modèle, il est permis de penser que l’adoption d’un éventuel traité de libre-échange à travers les Amériques ne pourrait certainement pas avoir des effets si différents de ceux observés après dix ans d’application de l’ALÉNA. « Ce projet reprend certes des chapitres de l’ALÉNA, comme le chapitre 11 sur les investissements, mais il n’intègre pas les accords parallèles sur le travail et l’environnement. De plus, lorsque des clauses plus avantageuses pour les transnationales et les investisseurs existent, les négociateurs font des emprunts aux accords de commerce de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). C’est ainsi que nous qualifions le projet de ZLÉA à la fois de projet hybride et néolibéral », de poursuivre les porte-parole.

En plus de participer activement à la consultation populaire sur la ZLÉA au Québec, la Consulta menée à travers les Amériques, qui s’inscrit dans une campagne de lutte contre la ZLÉA, Cap-monde profitera de cette période pour mobiliser la société civile contre le projet de ZLÉA et pour une révision en profondeur de l’ALÉNA.

Les groupes membres de CAP-Monde sont :

Amis du Monde diplomatique
Artistes pour la Paix
Association québécoise pour un contrat mondial de l’eau
ATTAC-Québec
Association américaine des juristes
Conférence religieuse canadienne
Concordia Student Union (CSU)
Centre de pastorale en milieu ouvrier (CPMO)
Fédération autonome du collégial (FAC)
Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ)
Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ)
Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)
Fédération des femmes du Québec (FFQ)
Marche mondiale des femmes
Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec (MEPACQ)
Opération SalAMI!
Opération Québec-Printemps 2001 (OQP-2001)
Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE)