FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Pour l’avenir des services publics Les infirmières de la FIIQ se mobilisent les 10 et 11 décembre.

Montréal, le 9 décembre 2003  –   Réunies en conseil fédéral la semaine dernière, les déléguées de la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ) ont décidé d’un plan de mobilisation pour contrer l’adoption des projets de loi 25, 30 et 31 qu’elles jugent inutiles, incomplets et dangereux. Les infirmières manifesteront donc, mercredi le 10 décembre, pour exprimer leur désaccord en distribuant de l’information et feront du piquetage symbolique devant chacun des établissements du réseau de la santé et des services sociaux du Québec, de 11h30 à 13h30.

Sous le thème « Tout bousculer = DANGER », ces actions seront menées conjointement avec six autres organisations syndicales, l’Alliance professionnelle des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec (APIIAQ), l’Association professionnelle des inhalothérapeutes du Québec (APIQ), l’Association professionnelle des technologistes médicaux du Québec (APTMQ), la Centrale des professionnelles et professionnels de la santé (CPS), la Fédération des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec (FIIAQ) et le Syndicat professionnel des diététistes et nutritionnistes du Québec (SPDNQ). Ces organisations représentent 65 000 travailleuses et travailleurs.

De plus, les infirmières sont invitées à se joindre aux autres organisations syndicales du réseau de la santé et des services sociaux lors des activités de mobilisation prévues jeudi le 11 décembre.

La Fédération tient à préciser qu’elle ne participera à aucun moyen de pression illégal ou à toute action qui pourrait perturber les services à la population.