FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Projet de loi 30 : Une catégorie distincte pour les infirmières auxiliaires.

Montréal, 3 mars 2004  –  En réaction à l’appel lancé par la CSN et la FTQ au ministre Couillard concernant les infirmières auxiliaires, la présidente de la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ), Jennie Skene, rappelle que «  la FIIQ a toujours soutenu que la fusion des accréditations syndicales constituait une atteinte directe à la liberté d’association, à la liberté syndicale et à la liberté de représentation. Le découpage syndical imposé par le gouvernement répondait aux demandes patronales et non aux revendications syndicales ».

La FIIQ était en accord avec une catégorie unique pour les infirmières puisque cela correspondait au type d’organisation syndicale que la grande majorité des infirmières s’était donné, soit une fédération regroupant uniquement des infirmières. Le gouvernement en a décidé autrement et, à l’instar des autres organisations syndicales, la Fédération contestera juridiquement le projet de loi 30 adopté en décembre dernier. Quant aux infirmières auxiliaires qui, selon la CSN et la FTQ, refuseraient massivement cette fusion forcée, la FIIQ croit qu’il en est de même pour plusieurs catégories d’employé-e-s du réseau de la santé.

« Si le ministre devait prendre une décision sur cette question, outre celle de retirer sa loi sur les fusions d’accréditations syndicales, il pourrait créer une catégorie distincte pour les infirmières auxiliaires et non pas leur laisser le choix de leur catégorie, ce qui nous apparaît injuste pour l’ensemble des salarié-e-s du réseau de la santé. Nous croyons que le nombre d’infirmières auxiliaires le justifie et, ainsi, elles pourraient choisir de demeurer membre d’une centrale syndicale ou de demeurer dans un syndicat indépendant. Nous ne voyons pas pourquoi à ce moment-ci seules les infirmières auxiliaires auraient le choix de leur catégorie. Pourquoi pas tous les titres d’emploi puisque personne n’est satisfait des catégories et des façons de faire du ministre Couillard.», de déclarer la présidente de la FIIQ.