FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIIQ demande le report des consultations sur les projets de loi 54, 60, 61, 62, 63 déposés le 17 juin.

Montréal, 18 juin 2004  –  Le gouvernement du Québec a déposé hier (le 17 juin 2004) toute une série de projets de loi sur la réingénierie de l’État (PL 54,60, 61, 62, 63). Bien qu’il était en conférence de presse hier, le premier ministre Charest n’a pas cru bon d’aborder ce sujet et d’en informer directement la population du Québec.

En plus d’être fait à quelques jours de la tenue des référendums sur les défusions municipales, ce dépôt est fait en pleine campagne électorale fédérale, à une semaine de la tenue du scrutin. Il est égalemt fait la veille des offres salariales au secteur public, suite à l’annonce des paramètres budgétaires deux jours plus tôt, de façon à détourner l’attention vers d’autres enjeux non moins importants.

La consultation générale sur le projet de loi 61 ne sera annoncée que mercredi prochain, la veille de la fête nationale des Québécois et Québécoises et d’un long congé. Le dépôt des mémoires est demandé pour le début du mois d’août, c’est-à-dire qu’il nécessite leur préparation pendant la période des vacances, période nullement propice à une participation importante de la population et des organisations.

Le processus de consultation se déroulera pendant la période des vacances d’été, sur un sujet majeur pour l’avenir des services publics au Québec. Après l’imposition du baîllon en décembre 2003, le gouvernement Charest s’adonne à une autre forme de baîllon, une consultation en période estivale, annoncée à la sauvette.

En conséquence, et afin d’assurer une véritable participation démocratique sur l’avenir des services publics au Québec, la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec demande le report de cette consultation à une date plus propice à la tenue d’un véritable débat démocratique au Québec.