FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Pour la FIIQ, c’est un pas dans la bonne direction.

Montréal, le 16 septembre 2004  –  L’entente conclue entre les provinces et le gouvernement fédéral représente un pas dans la bonne direction pour la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ). « Nous sommes contentes de cette entente. C’est 18 milliards de dollars supplémentaires destinés à la santé dans les six prochaines années. C’est une bonne nouvelle », déclare la vice-présidente de la FIIQ, Michèle Boisclair.

Pour la FIIQ, la somme injectée par le fédéral aurait pu être plus grande mais c’est un gain important. Maintenant, il reste à voir où le gouvernement provincial investira cet argent qui représente environ 700 millions de dollars pour le Québec. «  Cet argent est destiné à la santé et M.Charest laisse croire maintenant que c’est ce qu’il fera. Nous surveillerons de très près où il placera ses priorités. Nous veillerons à ce que l’argent soit mis au bon endroit dans notre réseau public afin que les services offerts soient améliorés», souligne madame Boisclair.

La Fédération estime que l’objectif du 25% est loin d’être atteint et il faudra attendre la conférence sur la péréquation pour voir si vraiment le gouvernement fédéral est sérieux dans son désir d’aider les provinces. « La partie est loin d’être gagnée. C’est une étape qui vient d’être franchie. C’est en octobre prochain que nous aurons un vrai portrait de la contribution du fédéral » de conclure la vice-présidente de la FIIQ.