FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Le CHUM se prononce et vote pour la FIIQ+

Montréal, le 18 octobre 2004  –  La Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ) vient de recevoir une bonne nouvelle. Dans la foulée de la Loi 30, c’est aujourd’hui qu’avait lieu le dépouillement des votes au Centre hospitalier de l’Université de Montréal et une très grande majorité des infirmières, des infirmières auxiliaires, des inhalothérapeutes et des perfusionnistes ont choisi la FIIQ+.

Les membres avaient jusqu’au 8 octobre dernier pour faire parvenir leur bulletin de vote par la poste et c’est dans une proportion de plus de 80% qu’elles l’ont fait. Outre la FIIQ+, la CSN, la CSQ et la FTQ étaient inscrites sur le bulletin de vote. « La Fédération est extrêmement contente du résultat. Les membres ont cru à l’importance de voter. Nous avons également des nouvelles membres, incluant des infirmières auxiliaires, des inhalothérapeutes et des perfusionnistes. La FIIQ+ représente la vraie force des professionnelles en soins et les gens l’ont bien compris » de déclarer la présidente de la FIIQ, Jennie Skene.

Même son de cloche du côté du Syndicat des professionnelles et professionnels en soins de santé du CHUM (FIIQ). La présidente de l’exécutif transitoire, Mireille Bélanger, est très enthousiaste face à un tel résultat. « M. Charest nous a imposé un mariage forcé en espérant nous désorganiser. Le résultat nous démontre, qu’au contraire, nous sommes maintenant une force syndicale encore plus solide et nous sommes prêtes à relever les défis qui s’en viennent. L’exécutif transitoire est prêt à passer à l’action », souligne Mme Bélanger.

Le CHUM représente le premier des établissements, étant composé d’un si grand nombre de membres, qui devait fusionner ses accréditations syndicales. Pour la Fédération, il est certain que ce résultat donnera le ton aux autres vagues de votes qui suivront. « Nos membres ont bien fait leur travail sur le terrain afin de démontrer que la FIIQ+ était le meilleur choix. Le résultat du CHUM nous donnera de l’énergie pour continuer ce bon travail. Une fois le processus de votes terminé, nous serons encore plus fortes afin d’affronter le grand défi de la Loi 30, soit la négociation au plan local », de conclure Mme Skene.