FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIIQ désire donner des précisions sur la loi 30 pour éviter la confusion.

Montréal, le 24 novembre 2004  –  La Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ) désire faire certaines précisions concernant la loi 30 du gouvernement Charest imposant la fusion des accréditations syndicales.

Elle souhaite faire ces précisions pour éviter qu’un incident comme celui s’étant produit au Téléjournal de Radio-Canada se répète. Dans un reportage diffusé le 15 novembre, on affirmait que la FIIQ sortait grande gagnante de la première vague de votes. Le Téléjournal a rectifié le 17 novembre 2004 en mentionnant que l’information était imprécise et que c’était plutôt la CSN qui avait obtenu la majorité des voix lors de ces votes. Malheureusement, la rectification était, elle-aussi, imprécise et n’apportait aucune nuance, pourtant essentielle.

Rappelons que la loi 30 du gouvernement Charest force la fusion des accréditations syndicales. Il y a eu regroupement de tous les titres d’emploi à l’intérieur de quatre (4) catégories et la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec n’y échappe pas. Les infirmières, les infirmières auxiliaires, les inhalothérapeutes, les techniciennes en circulation extra-corporelle, les perfusionnistes et les puéricultrices sont regroupées dans la catégorie 1. C’est donc dires que toutes ces professionnelles en soins infirmiers et cardio-respiratoire doivent se prononcer, par le biais d’un vote, en faveur de l’association syndicale qui va les représenter dans leur catégorie.

On retrouve quatre (4) catégories :

1- Personnel en soins infirmiers et cardio-respiratoires;
2- Personnel paratechnique, des services auxiliaires et de métiers;
3- Personnel de bureau, techniciens et professionnels de l’administration;
4- Techniciens et professionnels de la santé et des services sociaux.

Il y a eu une première vague de votes et d’autres suivront au cours de l’année 2005. Lors de cette première vague, la FIIQ sort grande gagnante auprès des membres de la catégorie 1, soit le personnel en soins infirmiers et cardio-respiratoires. Pour la FIIQ, on ne peut faire l’analyse des résultats sans tenir compte de cette réalité. La Fédération est consciente que tout ce processus est complexe mais il est important de bien le comprendre afin de rendre justice aux différents résultats. La prochaine vague de votes se déroulera dans 11 établissements de la province du 24 janvier au 24 février 2005.