FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIQ produit un signet.

Montréal, le 5 décembre 2006  –  Depuis les événements tragiques du 6 décembre 1989 à l’École Polytechnique, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) invite ses membres à réfléchir à la violence faite aux femmes. «Depuis plus de 15 ans, la Fédération se penche sur la violence au travail. Aujourd’hui, la Fédération représente 57 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires dont plus de 90 % sont des femmes. Au fil des ans, nous avons été à même de constater que ces professionnelles sont énormément exposées à toutes formes de violence et il faut poursuivre le travail afin d’y mettre fin», de déclarer Lina Bonamie, présidente de la FIQ.

«Le temps s’est arrêté»

Afin de sensibiliser ses membres à cette violence, la Fédération a produit cette année, dans le cadre de la journée commémorative du 6 décembre, un signet mettant à l’avant-plan 14 gestes à poser pour mettre fin à la violence faite aux femmes. «Nous avons fait l’acquisition d’une sculpture de l’artiste Marie-Claire Thériault de l’Île d’Orléans s’intitulant «Le temps s’est arrêté» et l’avons utilisé pour produire le signet remis à nos membres. Cette œuvre met en lumière la tragédie de Polytechnique qu’on ne peut oublier», poursuit la présidente.

Politique de violence zéro

En 2002, la FIQ s’est dotée d’une politique de violence zéro. «Toutefois, pour que cette politique soit efficace, le syndicat, l’employeur et le personnel doivent être mis à contribution et travailler en collaboration». En effet, la lutte à la violence dans les milieux de travail est une priorité constante pour la FIQ. «Il faut qu’elle soit éradiquée afin que les professionnelles de la santé puissent jouir de plus de dignité, d’humanité et de respect dans leur milieu de travail», souligne la présidente.

Profil de la FIQ

Le 1er décembre 2006, la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ) a  adoptée un nouveau nom soit, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ). La FIQ représente 57 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires dont des infirmières, des infirmières auxiliaires et des inhalothérapeutes.