FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

L’Intersyndicale des femmes réagit à la politique pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

Longueuil, le 9 mars 2007  –  En cette période de débats électoraux, l’Intersyndicale des femmes souhaite alimenter les échanges sur l’égalité entre les femmes et les hommes en réagissant publiquement à la politique gouvernementale déposée en décembre dernier par la ministre de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine. L’Intersyndicale des femmes, formée de huit organisations représentant plus de 170 000 travailleuses, rend public, aujourd’hui, un document intitulé Pour que l’égalité de droit devienne une égalité de fait.

L’Intersyndicale des femmes salue la publication de la Politique gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes et le Plan d’action 2007-2010 qui répondent favorablement à plusieurs de ses recommandations. Elle juge que les six orientations retenues sont pertinentes, mais que les actions proposées pour les mettre en oeuvre manquent d’envergure et sont imprécises. Elle est notamment perplexe quant aux ressources financières allouées pour les réaliser.

De plus, si cette politique maintient les structures gouvernementales destinées au mouvement des femmes, l’Intersyndicale des femmes observe cependant un glissement dans leurs orientations. A titre d’exemple, le Conseil du statut de la femme aurait désormais un rôle d’exécutant de cette politique alors qu’il devrait plutôt en être indépendant et agir à titre d’organisme conseil. Egalement, le Secrétariat à la condition féminine a été intégré au ministère de la Famille, des Aînés et de la Conditions féminine, ce qui entraîne une perte d’autonomie et de marge de manoeuvre.

De façon plus générale, l’Intersyndicale des femmes se méfie du mythe de l’égalité déjà acquise et du contexte de libéralisation économique sans entraves qui ne contribuent certainement pas à enrayer les nombreuses inégalités vécues par les femmes. Plus que jamais, rappelle l’Intersyndicale des femmes, il faut lutter pour transformer les rapports sociaux afin d’assurer l’égalité entre les femmes et les hommes. La campagne électorale en cours est un bon moment pour le rappeler.

Une version électronique du document de l’Intersyndicale des femmes peut-être téléchargée en cliquant ici.

L’Intersyndicale des femmes est formée de :

  • L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS)
  • La Centrale des syndicats démocratiques (CSD)
  • La Centrale des syndicats du Québec (CSQ)
  • La Fédération autonome du Collégial (FAC)
  • La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ)
  • Le Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec (SAPSCQ)
  • Le Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ)
  • Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ)