FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIQ dénonce l’implantation de CHSLD complètement privés incluant les soins et les services

Montréal, le 17 juillet 2008  —  La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ est consternée d’apprendre par Le Devoir qu’un pas de plus vient d’être franchi en matière de privatisation par le gouvernement Charest.

En effet, l’approche de partenariats publics-privés (PPP) des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) se peaufine davantage avec le transfert de la responsabilité des soins de santé vers le secteur privé. « Quand on sait que le profit est le leitmotiv du privé, ce tournant n’est en rien une garantie de soins de qualité pour les patient-e-s et de bonnes conditions de travail pour les professionnelles en soins et les travailleur-euse-s qui s’y retrouveront. Le gouvernement Charest agit encore une fois de façon irresponsable en privilégiant une approche qui fragilise le système de santé public », affirme Lina Bonamie.

Alors qu’en 2004, le principe de la rétrocession faisait partie des modalités des PPP en santé – auquel la FIQ s’oppose toujours – le gouvernement met le pied sur l’accélérateur en rendant l’État locataire des futures places en CHSLD. Ainsi, au terme de l’entente (qui pourrait être de 25 ans), plutôt que d’être une propriété publique, ces CHSLD seront complètement privés.

La Fédération déplore également que la publication des résultats de l’étude sur le projet du CHSLD du CSSS Champlain ne soit dévoilée qu’après la signature de l’entente de ce nouveau PPP en santé. « Il est plus que nécessaire de s’opposer tout aussi vivement à ce type de partenariat sachant que les expériences connues à ce jour démontrent qu’il y a dépassement des coûts prévus. Même le nouveau ministre de la Santé, Yves Bolduc, a affirmé au Devoir ne pas connaître de PPP en santé qui inclut les soins », conclut Lina Bonamie. Pour la Fédération, l’amélioration de la prestation des soins publics de santé passe par l’exclusion du privé, et ce, tant pour le financement que pour la prestation des soins de santé.

Voir également :

Des PPP de plus en plus privés (Le Devoir, 17 juillet 2008)

Onze points sur 100 pour le personnel soignant (Le Devoir, 17 juillet 2008)

Les CHSLD en PPP accumulent les retards (Le Devoir, 18 juillet 2008)

Profil de la FIQ

La FIQ représente 57 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires à l’œuvre dans 158 établissements de santé au Québec.