FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIQ presse l’Agence de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent d’intervenir

Montréal, le 25 juillet 2008  —  La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ se questionne sur la position que prend actuellement l’Agence de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent à la suite des conclusions du rapport d’inspection du CSSS des Basques qu’elle a elle-même commandé.

Le 21 juillet dernier, l’Agence a annoncé qu’elle mettait en place des mesures pour supporter le personnel et a rassuré la population sur l’accessibilité des services. Pourtant, dans leur rapport, les inspecteurs sonnent l’alarme : « […] il demeure que le nombre et la nature des problèmes qui nous ont été rapportés doivent absolument être adressés aux instances concernées afin que des interventions rapides puissent permettre que le climat organisationnel ne se détériore davantage pour atteindre un point de non-retour qui affecterait assurément la qualité et la sécurité des services à la population. »

« Plusieurs observations et constats inquiétants démontrent un manque de transparence évident de la direction alors qu’il s’agit d’un établissement de santé public », déplore Daniel Gilbert, vice-président de la FIQ. « Il y a lieu de se questionner sur la capacité de gestion de la direction alors que les règles mêmes de gestion n’ont pas été respectées et que les instances professionnelles n’ont pas été écoutées. »

« Bien que des informations circulent à l’effet que le conseil d’administration du CSSS des Basques tente de refaire son unité, la Fédération demeure inquiète quant à sa capacité réelle de corriger le tir rapidement », ajoute monsieur Gilbert. L’inertie de l’Agence à prendre en charge la direction du CSSS des Basques ne rassure pas la Fédération qui se préoccupe du climat de travail des professionnelles en soins et du personnel ainsi que du maintien des services en période estivale alors qu’il y a réduction des effectifs. La FIQ demande donc que l’Agence prenne les mesures nécessaires auprès du ministère de la Santé pour que l’établissement soit mis en tutelle.

Profil de la FIQ

La FIQ représente 57 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires à l’œuvre dans 158 établissements de santé au Québec.