FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIQ exige l’intervention du nouveau ministre de la Santé

Montréal, le 4 septembre 2008  —  La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ est stupéfaite d’apprendre, via un article de Katleen Lévesque du Devoir, qu’un projet de clinique privée en face du CHUM est en marche. « Le ministre de la Santé, Yves Bolduc, doit intervenir rapidement. Alors que le projet du CHUM bat toujours de l’aile, on apprend que des discussions sont en cours entre le CHUM et les promoteurs privés. On pousse même l’audace jusqu’à prétendre que la clinique privée fait partie de la solution des problèmes du CHUM. C’est complètement aberrant! », de déclarer Lina Bonamie, présidente de la FIQ.

Pour la Fédération, les brèches faites par le gouvernement libéral et l’ex-ministre de la Santé, Philippe Couillard, dans le système de santé public sont de plus en plus évidentes. « Les projets de cliniques privées poussent comme des champignons, Philippe Couillard a démissionné pour se joindre à un fonds d’investissement privé en santé et là, le CHUM semble discuter avec les promoteurs d’une clinique privée pour pallier à ses problèmes alors que la construction n’est pas débutée. Le système de santé public est, plus que jamais, en danger », de poursuivre madame Bonamie.

Pour toute ces raisons, la présidente de la FIQ souhaite ardemment que le ministre Bolduc pose des questions aux responsables du CHUM. Pour Mme Bonamie, on ne construit pas une clinique privée pour pallier à un manque de stationnements, il y a bien plus en dessous de ce désir d’investir dans la santé. « C’est un commerce payant qui échappait au secteur privé et les promoteurs le savent plus que quiconque. Il ne fait aucun doute que j’ai de nombreuses questions à poser au nouveau ministre de la Santé lors de notre rencontre prévue pour le 16 septembre prochain. J’espère qu’il aura des réponses à me fournir et qu’il me dira, réellement, à quel enseigne il loge », de conclure la présidente.

Profil de la FIQ

Le 1er décembre 2006, la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ) a adopté un nouveau nom soit, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ. La FIQ représente 57 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires.