FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

« Le titre de l’énoncé aurait dû être “Détruire l’avenir du Canada” au lieu de “Protéger l’avenir du Canada&#822

Montréal, le 28 novembre 2008  — Pour la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, l’énoncé économique du ministre des Finances, Jim Flaherty, est tout simplement scandaleux. « Ce document intitulé “Protéger l’avenir du Canada” n’est pas digne d’un tel titre. Stephen Harper gouverne le Canada comme un irresponsable dans un moment critique de notre économie. Tout le monde s’entend pour dire que nous avons besoin de mesures concrètes pour stimuler l’économique. Le gouvernement Conservateur aurait dû rester à la maison hier matin. Il aurait évité de nous faire perdre notre temps à écouter de semblables idioties », de dire Lina Bonamie, présidente de la FIQ.

De la politique de bas étage

La Fédération est particulièrement choquée de constater que le gouvernement profite de la situation pour s’attaquer aux droits des travailleuses et des travailleurs de la fonction publique ainsi qu’à ceux des femmes. « Stephen Harper prend vraiment les Canadiennes et les Canadiens pour des imbéciles. Profiter d’une période d’instabilité pour poursuivre l’imposition de son idéologie relève de la folie. En gelant les salaires et en retirant le droit de grève au personnel du secteur public de même qu’en reléguant l’équité salariale à la négociation nationale, Stephen Harper fait la démonstration claire que le Parti conservateur est ancré dans des politiques de droite l’aveuglant complètement. Nous refusons d’être des complices silencieuses », de poursuivre la présidente.

Ainsi, la Fédération sollicitera les 57 000 membres qu’elle représente dans une action collective dénonçant le manque de vision du gouvernement Harper dans le contexte économique actuel, de même que les atteintes inacceptables aux droits des travailleuses, des travailleurs et des femmes du Canada.

Profil de la FIQ

Le 1er décembre 2006, la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ) a adopté un nouveau nom soit, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ. La FIQ représente 57 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires.