FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Le SISP actif dans le cadre de la Semaine nationale d’action Santé et services sociaux du Collectif pour un Québec sans pauvreté

Montréal, le 24 février 2009  –   Le Secrétariat intersyndical des services publics (SISP) se joint aux efforts du Collectif pour un Québec sans pauvreté dans le cadre de sa campagne Mission collective : Bâtir un Québec sans pauvreté. Ainsi, du 23 au 27 février 2009, les organisations syndicales présentes dans le réseau de la santé profiteront de la Semaine nationale d’action Santé et services sociaux organisée par le Collectif pour donner un nouvel élan à l’opération signature qui se déroule jusqu’au 31 mars 2009.

À ce jour, grâce à la mobilisation des milieux communautaires et syndicaux, pas moins de 60 000 personnes ont signé et retourné la carte postale présentant les demandes du Collectif pour un Québec sans pauvreté. Les cinq organisations membres du SISP appuient les revendications du Collectif et demandent à l’Assemblée nationale de concrétiser l’esprit de la Loi visant à lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale en implantant les trois mesures suivantes :

  • Un accès universel à des services publics sans frais et de qualité, notamment par la gratuité des médicaments et l’accroissement du financement des services de première ligne ;
  • Un salaire minimum fixé à 10,43 $ / heure (2008) et révisé annuellement ;
  • Des protections publiques haussées et ajustées annuellement pour assurer un revenu au moins égal à la mesure du panier de consommation.

Afin de faire valoir le poids du nombre à l’Assemblée nationale, le SISP invite ses membres qui n’auraient pas eu l’occasion de le faire à manifester individuellement leur appui en signant la pétition disponible en ligne au www.pauvrete.qc.ca.

Profil du SISP

Le SISP regroupe 300 000 membres issus de cinq organisations syndicales (CSQ, FIQ, SFPQ, APTS et SPGQ), dont plus de 262 000 proviennent des secteurs public, parapublic et péripublic. La CSQ représente près de 170 000 membres, dont plus de 120 000 œuvrent au sein des secteurs de l’éducation et de la santé. La FIQ regroupe 57 000 membres du secteur de la santé. Le SFPQ représente 43 000 membres, dont 40 000 sont issus de la fonction publique québécoise. Quant à l’APTS, elle représente 26 000 personnes occupant des postes professionnels ou techniques au sein du réseau public de la santé et des services sociaux. Pour sa part, le SPGQ regroupe près de 20 000 personnes de la fonction publique, des sociétés d’État, des réseaux de l’éducation et de la santé du Québec.