FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Le financement du réseau de la santé est assuré pour la prochaine année

Montréal, 19 mars 2009  –   Pour la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, le budget 2009-2010 préserve la croissance des dépenses pour le réseau de la santé et des services sociaux. « Avec 5,7 % d’augmentation des dépenses, le financement du réseau de la santé et des services sociaux est assuré pour la prochaine année budgétaire. Toutefois, ce montant couvre essentiellement les sommes déjà engagées au titre des dépenses. Ce budget n’offre donc pas de nouveaux investissements », de dire Lina Bonamie présidente de la FIQ

Les garanties d’accès et la tarification

La Fédération est préoccupée par la porte qui semble être toujours ouverte à la privatisation du réseau de la santé et des services sociaux. En effet, les crédits budgétaires énoncent clairement l’orientation adoptée par l’ex-ministre de la santé, Philippe Couillard, à l’effet d’introduire des garanties d’accès et des réductions des délais d’attente. « Ces mesures doivent être réalisées exclusivement dans le réseau public de santé », exige madame Bonamie.

La Fédération constate également l’existence d’une zone grise en regard de l’application des mesures de tarification. En principe, la politique de tarification s’applique également à tous les ministères et organismes publics, de même qu’aux réseaux de la santé et de l’éducation. « Le gouvernement estime que cette politique de financement des services publics représente donc un nouvel instrument efficace et équitable pour financer les services publics et la Fédération ne peut que la dénoncer », poursuit la présidente.

Revoir l’organisation du travail

Par ailleurs, la FIQ perçoit une volonté du gouvernement de revoir l’organisation du travail. « Toutefois, il faudra aller au-delà de tables de discussions et s’orienter vers des solutions publiques, structurantes. Il est temps de répondre concrètement aux situations difficiles vécues par la main-d’œuvre du réseau de la santé », de conclure madame Bonamie.

En terminant, la Fédération tient à saluer également le maintien de la contribution de 7 $ pour les frais de garde à l’enfance.

Profil de la FIQ

Le 1er décembre 2006, la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ) a adopté un nouveau nom soit, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ. La FIQ représente 57 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires.