FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

CSSS Cœur-de-L’Île

Le 30 septembre 2009, les déléguées de la FIQ réunies en conseil fédéral à Laval ont manifesté devant l’Hôpital Jean-Talon pour dénoncer la direction du CSSS Cœur-de-L’Île qui préfère institutionnaliser l’utilisation de personnel d’agences privées plutôt que de faire son travail de planification. En pleine pénurie de main-d’œuvre, cet employeur promène le personnel en soins d’un département à l’autre, il n’affiche que des postes à temps partiel et il comble les besoins en utilisant massivement les services d’agences privées.

« L’employeur du CSSS Cœur-de-l’Île n’a aucune vue d’ensemble de l’organisation du travail alors que la main-d’œuvre se fait rare. D’un côté, il donne du travail au compte goutte aux professionnelles de l’établissement qui sont disponibles à temps complet, il les force à faire trois fois 16 heures dans la même semaine en temps supplémentaire et de l’autre, il utilise du personnel indépendant. C’est un manque total de respect à l’égard de ces travailleuses de la santé. Trois professionnelles en soins viennent d’ailleurs de démissionner en bloc des soins intensifs de l’Hôpital Jean-Talon en raison des conditions exécrables de travail. La direction du CSSS doit s’asseoir dans les plus brefs délais avec le syndicat pour consolider les postes et offrir des emplois de qualité et stables aux professionnelles en soins », a déclaré Ginette Bédard, présidente du Syndicat des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires du CSSS Cœur-de-l’Île – FIQ.

Lire le communiqué de presse

Les présidences du SISP appellent à la mobilisation - SISP, Octobre 2009
Les déléguées du conseil fédéral manifestent devant l’Hôpital Jean-Talon

30 septembre 2009

Les présidences du SISP appellent à la mobilisation - SISP, Octobre 2009
« Sous ce masque, il y a tout un conseil fédéral solidaire des professionnelles en soins du CSSS Coeur-de-l’Île de l’hôpital Jean-Talon »

Discours de la présidente Régine Laurent

30 septembre 2009