FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Prise d’otages à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont

C’est dans un cri de désespoir que l’infirmier Steeve Gauthier nous livre, par écrit, un vibrant témoignage sur une situation devenue invivable pour les professionnelles en soins dans le système de santé public : les heures supplémentaires obligatoires. Dans la lettre qui a été publiée ce matin dans La Presse, l’infirmier aux soins intensifs de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont nous raconte la prise d’otages dont ses collègues et lui ont été victimes le week-end dernier. En effet, tout le personnel entré au travail à 8 h le samedi matin s’est vu contraint de rester auprès des patients jusqu’à 2 h dans la nuit de samedi à dimanche, ce qui représente 18 heures de travail. Dans ses écrits, M. Gauthier dénonce une situation bien réelle et rendue insoutenable pour les professionnelles en soins du réseau public qui n’en peuvent plus de porter le système de santé à bout de bras.

Il est possible de consulter le contenu de cette lettre en cliquant sur le lien ci-dessous.

http://www.jflarouche.com/blogue/?p=277il