FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Pour contrer les entreprises privées de placement en soins

Le réseau public de santé a de plus en plus recours à des entreprises privées de placement en soins pour se doter d’effectifs. La pénurie de professionnelles n’est pas réglée pour autant. Le secteur public, qui souffre déjà de sous-financement, ne fait que subir davantage la concurrence du privé.

Qui profite de la privatisation des soins au Québec? Les patient-e-s? Le réseau public? Non. Ce sont plutôt les entreprises privées de placement en soins puisque les deniers publics destinés à la santé se retrouvent dans les poches des actionnaires.

La FIQ dénonce cette tendance lourde qui pèse sur la santé. Sous forme de questions réponses, cet argumentaire présente les principaux enjeux liés à la présence grandissante des entreprises privées de placement en soins et propose un contre-discours sur le sujet.

 

Argumentaire – Pour contrer les entreprises privées de placement en soins
[Mise en ligne : 9 mars 2010]
Sous forme de questions réponses, cet argumentaire présente les principaux enjeux liés à la présence grandissante des entreprises privées de placement en soins et propose un contre-discours sur le sujet.