FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Négociations dans les secteurs public et parapublic

À compter du 21 avril 2010 et au cours des prochains jours, les organisations syndicales membres du Front commun demanderont au ministre du Travail de nommer des médiateurs aux tables sectorielles, afin de proposer des pistes de solution satisfaisantes pour les deux parties. « Nous demandons la médiation pour poursuivre et faire progresser la négociation. Malgré des avancées à certaines tables, certains points demeurent difficiles et nous croyons que l’intervention d’un tiers nous aidera à cheminer vers un règlement. Nous avons toujours le même objectif d’en arriver à une entente négociée dans les meilleurs délais », a affirmé la porte-parole du Secrétariat intersyndical des services publics (SISP), Dominique Verreault.

Les représentantes et les représentants syndicaux ont avisé les ministres concernés et les négociateurs patronaux qu’ils veulent continuer la négociation. Souvent par le passé, la médiation était considérée comme un passage obligé et mettait la négociation sur une voie d’évitement. « Cette fois-ci, les organisations syndicales ont choisi, et ce, depuis le tout début du Front commun, de faire différemment et d’utiliser l’outil que constitue la médiation comme il se doit, dans le but d’obtenir des solutions aux problèmes vécus dans les milieux de travail », a déclaré le vice-président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Louis Roy.

Lire le communiqué de presse ]