FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Les professionnelles en soins lancent un message clair à la Direction du CSSS de La Haute-Gaspésie : il faut travailler en concertation afin de rétablir les services de sant&eacut

Cap-Chat, le 7 juillet 2010  —  Les professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires du CSSS de La Haute-Gaspésie, membres de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, dénoncent la fermeture des CLSC de Cap-Chat et de Marsoui pour la période du 20 juin au 11 septembre 2010. Le Syndicat des professionnelles en soins s’inquiète de voir compromis un autre service essentiel à la population de La Haute-Gaspésie, puisqu’au cours des derniers mois, elle a aussi vu s’interrompre les services d’obstétrique au centre hospitalier. Le Syndicat dénonce la décision de l’établissement d’imposer des coupures de services, sans avis préalable au personnel et encore moins à la population. « Nous voulons avoir des garanties de la part de la direction et du conseil d’administration que, le plus rapidement possible, les CLSC de Cap-Chat et de Marsoui pourront à nouveau offrir un service régulier et complet à la population gaspésienne qui a le droit de se faire soigner dans sa communauté », affirme Nancy Gaudreau, représentante syndicale.

Qui plus est, la Direction du CSSS a procédé à des coupures de personnel en soins infirmiers par un non-remplacement des vacances, notamment au CLSC secteur soutien à domicile, secteurs Est et Ouest, en santé mentale adulte et jeunesse.

Pour l’urgence de l’Hôpital des Monts, la Direction a décidé de retirer une infirmière par 24 heures, ce qui fragilise grandement cette petite équipe où l’expertise est cruciale. Le Syndicat est conscient de la pénurie chronique de professionnelles en soins et des effets qu’elle a sur la population et ses membres. Cependant, il dénonce la réalisation de dernière minute du plan des activités estivales de l’établissement, sans consultation et sans préavis aux professionnelles en soins. « Nous demandons à la direction de l’établissement de nous rencontrer rapidement afin que nous puissions émettre des suggestions pour rétablir les services à la population gaspésienne », ajoute madame Gaudreau.

Profil

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ représente 58 000 membres, soit la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires du Québec.