FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIQ appuie les procureurs de la Couronne et les juristes de l’État

Montréal, le 15 février 2011  —  La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ appuie, sans réserve, la lutte que mènent actuellement les procureurs de la Couronne et les juristes de l’État. Par la même occasion, la FIQ dénonce l’attitude du gouvernement du Québec et exhorte ce dernier à ne pas recourir à une loi spéciale. Le gouvernement a le devoir de réellement négocier avec les parties dans le but de conclure des règlements satisfaisants pour l’ensemble des intervenants.

« Il ne fait aucun doute que les procureurs, tout comme les juristes, méritent de meilleures conditions de travail et salariales. Les procureurs de la Couronne sont l’épine dorsale de notre système de justice québécois alors que les juristes font un travail colossal à l’intérieur des ministères et organismes. L’attitude actuelle du gouvernement du Québec est déplorable. Le gouvernement semble franchement nier le droit de négocier de ces deux groupes », de dire Régine Laurent, présidente.

Pour la Fédération, il est essentiel que les procureurs de la Couronne et les juristes de l’État soient traités avec justice et « c’est par l’entremise d’une réelle négociation que cela pourra se faire », de conclure madame Laurent.

À propos de la FIQ

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ représente près de 60 000 membres, soit la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires œuvrant dans les établissements publics québécois.