FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La patience d’une population a des limites, la mobilisation peut faire de grandes choses

La popularité du gouvernement Charest est encore au plus bas dans les sondages. La confiance de la population n’y est plus et il est difficile d’imaginer un revirement de situation.

Comme le relatait Le Devoir le 14 février dernier, 77 % des Québécois-es sont insatisfait-e-s du gouvernement Charest. C’est énorme! C’est colossal! De telles statistiques réveilleraient le plus endormi des individus, mais Jean Charest s’entête. Malgré des demandes soutenues de nombreux groupes, il n’y a toujours pas d’enquête publique sur la corruption et la collusion dans l’industrie de la construction, il n’y a toujours pas de moratoire sur l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste. Qui plus est, au moment de clore la pétition demandant la démission du premier ministre, ce sont près de 250 000 personnes qui y avaient apposé leur signature. Un quart de millions de gens monsieur Charest! C’est non négligeable, n’est-ce pas? Mais continuez à n’en faire qu’à votre tête, cela vous va si bien.

Au cours des dernières semaines, on a vu des peuples du monde se mobiliser et descendre dans les rues. Leurs actions n’ont pas été vaines. Ces peuples ont démontré que leur patience a des limites, que la mobilisation peut faire de grandes choses et que les gens étroits d’esprit sont voués à la destitution, qu’ils le veuillent ou non. Je crois sincèrement que les Québécois-es devraient en être inspiré-e-s.

La population du Québec doit se mobiliser et la manifestation du 12 mars prochain, organisée par la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics et l’Alliance sociale, sera une excellente occasion de le faire. Cette journée-là, 150 organisations syndicales, communautaires, étudiantes, féministes, populaires et écologistes s’uniront pour proposer des mesures progressistes et réalistes en vue du prochain budget du ministre Bachand. Soyez de la partie, la mobilisation peut faire de grandes choses!?

Un budget équitable : une question de choix. Le 12 mars, j'y serai!