FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Les membres de la FIQ entérinent l’entente relative au statut particulier

Voir les photos en lien avec cet événement

GATINEAU, QC, le 15 nov. 2011 /CNW Telbec/ – Les professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires de l’Outaouais, membres de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, ont approuvé à l’unanimité l’entente relative au statut particulier intervenue samedi dernier entre les représentants du gouvernement du Québec et leur Fédération. « La FIQ est très fière d’être parvenue à cette entente qui s’appliquera à tous les établissements de santé de l’Outaouais et dont les modalités se poursuivront jusqu’au renouvellement des dispositions nationales de la convention collective 2010-2015 », a déclaré Daniel Gilbert, vice-président de la Fédération.

Il y a quelques semaines, l’abolition des primes des professionnelles en soins de l’Outaouais avait semé la grogne dans la région, mais la mobilisation a permis d’obtenir l’appui du caucus des députés de l’Outaouais et de plusieurs citoyennes et citoyens. « Grâce à la mobilisation générale, la FIQ a pu conclure une entente qui favorisera la rétention et l’attraction de la main-d’œuvre en Outaouais, permettant ainsi de maintenir un niveau de service optimal pour la population », a ajouté monsieur Gilbert.

Au nombre des gains, on peut mentionner le maintien de la majoration des primes de soir et de nuit et une prime d’intéressement aux horaires de 12 heures. De plus, dans le cadre d’une table régionale, des travaux visant à élaborer des mesures structurantes seront aussi poursuivis.