FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIQ salue la démarche du gouvernement du Québec

Montréal, le 13 décembre 2011 – La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ salue la démarche du gouvernement du Québec contre Ottawa afin d’empêcher la destruction des données du registre des armes à feu si le gouvernement Harper adopte le projet de loi – C19. « Le gouvernement du Québec prend les moyens nécessaires pour contrer un gouvernement qui fait fi des recommandations de nombreux groupes d’experts et du souhait de la population québécoise de maintenir un tel registre », de dire Régine Laurent, présidente de la FIQ.

Pour la Fédération, l’attitude des conservateurs est inadmissible. « Monsieur Harper n’a visiblement rien à cirer du fait que ce registre, de même que les données colligées au cours des dernières années, a été mis sur pied grâce à l’argent des contribuables canadiens. La sécurité des citoyen-ne-s devrait être une priorité pour un gouvernement responsable. Condamner la violence, véhiculer des valeurs pacifistes et limiter l’accès aux armes à feu, voilà ce qui permettra de minimiser les probabilités de vivre des drames aux conséquences désastreuses. Aujourd’hui, il faut se réjouir de constater que le gouvernement du Québec prend tous les moyens possibles pour assurer la sécurité de la population québécoise » de conclure la présidente.