FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

« Un pistolet à eau pour éteindre un feu de forêt » – Régine Laurent, présidente de la FIQ

Montréal, le 12 mars 2012 – La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ est abasourdie par la sortie médiatique de ce matin du gouvernement du Québec sur la problématique des CHLSD. « La situation dans les CHLSD est critique et on s’attendait à ce que le gouvernement s’engage fermement à rétablir la situation. L’ajout de 4 évaluateurs ministériels de même que de nouveaux critères d’évaluation de la qualité de l’alimentation équivaut à utiliser un pistolet à eau pour éteindre un feu de forêt », de dire Régine Laurent, présidente de la FIQ.

Pour la Fédération, il devient de plus en plus préoccupant de constater que le gouvernement n’a pas la volonté politique de s’attaquer réellement au problème majeur de la gestion déficiente des employeurs. « Le ministre de la Santé a la responsabilité de la qualité des soins offerts aux personnes âgées du Québec. Tant et aussi longtemps que monsieur Bolduc ne mettra pas au pas les employeurs pour qu’ils exercent une gestion intelligente des ressources humaines et financières, les problèmes vont persister », de conclure la présidente.