FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

« L’inaction de l’employeur quant au paiement de la rétroactivité des primes a assez duré! » Daniel Gilbert, vice-président de la FIQ

Montréal, le 21 mars 2012  —  La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ et le Syndicat des professionnel(le)s en soins infirmiers et cardiorespiratoires du Centre de santé Domaine du Roy (FIQ) déplorent l’inertie de la direction de l’établissement qui tarde depuis un an déjà à verser la rétroactivité des primes ainsi que les intérêts encourus aux professionnelles en soins en droit de les recevoir.

« Cette situation est totalement inacceptable et irrespectueuse envers le personnel soignant », de déclarer Daniel Gilbert, vice-président de la FIQ. Les professionnelles en soins œuvrant au sein de l’établissement sont en droit de recevoir les sommes qui leur sont dues. La patience a ses limites. Encore faudrait-il percevoir un grain de respect et de bonne foi chez l’employeur! », de renchérir monsieur Gilbert.

En date du 24 janvier dernier, la Fédération avait fait parvenir à l’employeur du CSSS Domaine-du-Roy une lettre lui exigeant de verser dans les plus brefs délais la rétroactivité relative à la reconnaissance du chevauchement et du titre infirmière clinicienne. En réponse à cette lettre, l’employeur s’est contenté de fixer la date du premier versement au 16 février et celle du deuxième versement au 1er mars, puis de reporter ce dernier au 15 mars. À ce jour, le deuxième versement n’a toujours pas été fait et seulement une partie des montants a donc été versée. Par ailleurs, il n’y a eu aucun versement des primes de rotation alors que des postes et des cycles de rotation sont bien en place dans l’établissement.

« Il est très préoccupant que la direction n’ait toujours pas régularisé la situation. Ce manque de considération est totalement condamnable lorsque l’on sait à quel point les professionnelles en soins donnent, jour après jour, le meilleur d’elles-mêmes afin d’offrir des soins de qualité à la population », de conclure Daniel Gilbert.

À propos de la FIQ

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ représente près de 60 000 membres, soit la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires œuvrant dans les établissements publics québécois.