FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Une nouvelle étape dans la lutte contre C-377

À l’invitation du Congrès du travail du Canada (CTC), des représentant-e-s syndicaux de partout au pays se réuniront à Toronto, le 22 mars prochain, pour travailler à l’élaboration d’une stratégie nationale afin de contrer le projet de loi C-377. La présidente de la FIQ, Régine Laurent, sera du nombre.

Rappelons que, sous un faux prétexte de transparence, C-377 impose aux syndicats de rendre publiques des informations normalement réservées à leurs membres. Cette loi issue du gouvernement Harper n’est qu’un outil de plus mis à la disposition de la droite conservatrice et du patronat dans une croisade contre le pouvoir collectif et la classe moyenne.

Pour la présidente de la FIQ, l’initiative du CTC arrive à point et la rencontre de Toronto s’inscrit parfaitement dans le cadre des travaux que mène présentement l’Internationale des services publics (ISP), en collaboration avec des syndicats québécois, canadiens et américains, dans le but d’établir un plan d’action pour la protection des droits syndicaux à l’échelle nord-américaine.

Un dossier à suivre.