FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Pour la FIQ, cette entente sera salutaire pour les infirmières, mais également pour la population

Montréal, le 25 mars 2013 – La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ salue l’entente concernant la diffusion d’ordonnances collectives nationales intervenue entre l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), l’Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ) et le Collègue des médecins (CMQ). Pour Régine Laurent, présidente de la FIQ, cette entente sera salutaire pour les infirmières, mais également pour la population. « Il était grand temps qu’une telle entente soit conclue. L’uniformisation des ordonnances collectives est essentielle afin que cessent, dans les établissements de santé, les querelles stériles de protection d’actes qui au bout du compte, ne servent pas la population. L’uniformisation nationale de ces quatre ordonnances collectives est un excellent début, mais espérons qu’il y en aura d’autres dans un avenir rapproché ».

Pour la Fédération, outre cette entente, l’accessibilité aux soins pourrait être largement améliorée uniquement par l’application réelle de la Loi 90, loi qui permet déjà le recours aux ordonnances collectives. « La Loi 90 est en vigueur depuis 2003 et encore aujourd’hui, l’utilisation des ordonnances collectives est inégale d’un établissement de santé à l’autre. De plus, afin d’optimiser les soins et les services offerts à la population, la Loi 90 a actualisé et modernisé les rôles, tâches, fonctions et responsabilités des professionnelles en soins. Si l’organisation du travail permettait aux professionnelles en soins d’occuper pleinement et réellement leur champ de pratique tel que le permet la Loi 90, l’accessibilité aux soins serait grandement améliorée, incluant bien évidemment la première ligne », de conclure madame Laurent.

À propos de la FIQ

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ représente plus de 62 000 membres, soit la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires œuvrant dans les établissements publics québécois.