FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Les professionnelles en soins du CSSS de la Matapédia ont à nouveau fait le choix de la FIQ

Montréal, le 6 août 2014 – Le vice-président de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, Daniel Gilbert, a tenu à remercier et à féliciter les professionnelles en soins du CSSS de La Matapédia d’avoir fait à nouveau confiance à la FIQ pour les représenter. «C’est une belle marque de confiance que nous ont exprimée les professionnelles du CSSS de La Matapédia. Grâce à leur appui et à celui de ses 65 000 autres membres dans toutes les régions du Québec, la FIQ représente la très vaste majorité des professionnelles en soins du réseau de la santé québécois. Par leur choix démocratique, elles ont su reconnaître la qualité de notre travail et le leadership de notre organisation syndicale. Je tiens à les remercier. Avec elles, nous poursuivrons nos actions pour défendre leurs droits et à travailler pour que la population ait accès à de meilleurs soins.»

Attitude déplorable du SIIIEQ

Daniel Gilbert a tenu à dénoncer l’attitude du SIIIEQ-CSQ et à rectifier les faits. En entrevues dans certains médias de la région, la présidente de ce syndicat, Micheline Barriault, a induit délibérément en erreur les représentants des médias et la population de la région en affirmant que les professionnelles en soins du CSSS de La Matapédia avaient changé leur allégeance syndicale au profit du SIIIEQ-CSQ. «C’est absolument faux! C’est une attitude mesquine de sa part. Après avoir effectué toutes les vérifications nécessaires, il s’avère sans l’ombre d’un doute que la majorité des professionnelles en soins ont fait le choix de la FIQ. J’ai franchement de la difficulté à m’expliquer pourquoi madame Barriault agit de la sorte. Je lui demande d’arrêter de mentir et d’entretenir la confusion», s’est indigné Daniel Gilbert.

«Malheureusement, la présidente du SIIIEQ ne semble pas se rendre compte que par son attitude, elle nuit à l’ensemble du monde syndical, elle alimente le cynisme. Avant que la Commission des relations de travail confirme dans quelques semaines le choix de la FIQ par les professionnelles en soins du CSSS de La Matapédia, j’offre à madame Barriault l’occasion de rectifier les faits et de clore ce malheureux épisode», a conclu Daniel Gilbert.

À propos de la FIQ

La Fédération représente près de 65 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires, soit la grande majorité des infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes œuvrant dans les établissements publics québécois.