FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Rapport de la Commission de révision permanente des programmes : pour un gouvernement qui n’aime pas l’État et qui ne veut que démanteler les services publics

La présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, Régine Laurent, n’a pas mâché ses mots pour décrire le rapport de la Commission de révision permanente présenté aujourd’hui par Lucienne Robillard. « C’est un rapport idéologique qui ne sert qu’à cautionner l’opération de démantèlement de l’État orchestrée par le gouvernement libéral. Nous sommes les spectateurs d’un mauvais film : Un gouvernement et son péché : l’austérité. »

« Par son entêtement, le gouvernement appauvrit les familles, les personnes âgées, les malades, les femmes, la classes moyenne et les plus démunis. C’est un bond en arrière qui pourrait créer beaucoup de dommages au Québec. Philipe Couillard et son gouvernement, on l’a vu avec l’augmentation éhontée des frais de garde, font preuve d’une insensibilité ahurissante à l’égard de la réalité quotidienne de millions de Québécoises et de Québécois. Ils doivent jeter aux poubelles ce rapport et arrêter l’opération de saccage des services publics », a dénoncé Régine Laurent.

« Nous avons devant nous un gouvernement qui n’aime pas l’État et la seule vision qu’il offre aux Québécoises et aux Québécois c’est de leur refiler la note. Le gouvernement ne fait aucun effort pour trouver de nouveaux revenus, tout ce qu’il fait c’est couper. S’il continue avec sa scie mécanique, c’est la forêt au complet qui va y passer », a conclu la présidente de la FIQ.