FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Négociations 2015 – Les professionnelles en soins de la FIQ des régions de Laval et des Laurentides dénoncent les offres du gouvernement

Saint-Jérôme, mardi 7 juillet 2015 – Des centaines de membres de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ des établissements des régions de Laval et des Laurentides, ont manifesté aujourd’hui devant l’Hôpital de Saint-Jérôme pour dénoncer les offres du gouvernement faites aux professionnelles en soins et pour protester contre les compressions libérales dans le réseau de la santé. 

« Nous voulons dénoncer le mépris que le gouvernement nous témoigne ouvertement par les offres qu’il nous a faites. Ce que nous propose le gouvernement libéral c’est une dégradation des conditions de travail de nos professionnelles et un recul de plus de 30 ans! Nous disons catégoriquement non à ces offres. Nous désirons que le gouvernement se penche sur les solutions que la FIQ lui a proposées pour vraiment résoudre les problèmes du réseau de la santé dans le but de maintenir un service de qualité et des soins sécuritaires pour l’ensemble de la population », a déclaré le trésorier de la FIQ, Roberto Bomba.

« La gestion libérale fait mal au réseau de la santé. Elle compromet la qualité et la sécurité des soins. Les professionnelles en soins sont déjà surchargées et le gouvernement veut leur en imposer encore davantage en plus de les appauvrir. À la FIQ, nous avons proposé plusieurs solutions au gouvernement pour résoudre les problèmes du réseau de la santé, notamment l’instauration de ratios professionnelles en soins/patients et la diminution de la précarité d’emploi pour les infirmières auxiliaires, les infirmières et les inhalothérapeutes. Nous lui demandons aussi de permettre aux professionnelles en soins d’exercer l’entièreté de leur champ de pratique ce qui assurerait une meilleure prise en charge des patients et améliorerait l’accessibilité aux soins », a ajouté la présidente de la FIQ, Régine Laurent.

« Nous en avons marre de voir le gouvernement libéral tout détruire. Quand vient le temps de s’entendre avec les médecins, il a toujours de l’argent, mais pour les professionnelles en soins, il n’y a jamais rien. Notre système de santé mérite mieux, les patients et les professionnelles en soins des régions de Laval et des Laurentides méritent mieux. Il y a clairement un système à deux vitesses dans ce gouvernement : tout pour les médecins, mais rien pour les patients et les professionnelles en soins », a conclu Régine Laurent.

À propos de la FIQ

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ représente plus de 66 000 membres, soit la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires œuvrant dans les établissements publics québécois.