FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Négociations 2015: Près de 80 % des membres de la FIQ votent en faveur de la grève légale

À l’issue du vote référendaire qui s’est déroulé les 20 et 21 octobre, 79 % des professionnelles en soins, membres de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, ont voté en faveur d’un mandat de grève rotative.

« C’est un mandat très fort que nous ont donné nos membres. Ça reflète le sentiment d’exaspération et de frustration à l’égard de ce que nous offre le gouvernement. C’est aussi un message très fort que les professionnelles en soins envoient au ministre de la Santé et au président du Conseil du trésor : elles ne sont pas prêtes à accepter n’importe quoi. Même s’il y a un peu plus de bonne foi du côté patronal depuis quelques semaines, nous sommes encore loin d’une entente de principe. Nous utiliserons tous les moyens de mobilisations et d’actions nécessaires pour faire pression sur le gouvernement pour qu’il nous écoute et entende », a déclaré la présidente de la FIQ, Régine Laurent.

Le mandat voté par les membres de la FIQ consiste en une grève rotative de trois jours aux modalités qui seront déterminées par le conseil exécutif de la FIQ. « Nous utiliserons le mandat qui nous a été confié au moment jugé opportun. Ce qui est clair, c’est que nous exercerons notre droit de grève sans nuire aux patients, et il en va de même pour tous les moyens de pression que nous avons privilégiés. Ils visent les dirigeants et les gestionnaires et non les patients », a conclu Régine Laurent.