FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

87% des membres de la FIQ votent en faveur de l’entente de principe

Au terme d’un vote référendaire qui s’est déroulé les 3 et 4 février, 87 % des membres de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ ont voté en faveur de l’entente de principe conclue avec le gouvernement du Québec pour le renouvellement de leur convention collective. « C’est un résultat dont je suis très fière. Cette entente nous l’avons négociée pour les professionnelles en soins à partir des priorités qu’elles nous avaient exposées. Les gains que nous avons obtenus permettront l’amélioration des conditions d’exercices des infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et des perfusionnistes. Et ces gains permettront également d’améliorer la qualité et la sécurité des soins pour les patients », a affirmé la présidente de la FIQ, Régine Laurent.

« Dès maintenant, nous travaillerons à bâtir l’avenir sur les bases des percées historiques contenues dans l’entente. Les taux d’emplois à temps complet augmenteront significativement pour permettre une meilleure organisation du travail et des horaires plus stables pour nos membres. Rapidement, nous travaillerons à la mise sur pied de projets pilotes de ratios professionnelles en soins/patients. Si tout ça est possible maintenant, c’est grâce à la vision que nos membres ont eue, aux choix qu’elles ont faits et aux actions qu’elles ont réalisées. Elles se sont battues pour pouvoir dispenser de meilleurs soins aux patients et la population québécoise pourra commencer à en récolter rapidement les bienfaits », a poursuivi Régine Laurent.

« Nous avons pu, tout au long de la négociation, compter sur l’appui indéfectible de la population québécoise. Au nom de toutes les professionnelles en soins de la FIQ, je tiens à la remercier du fond du cœur. C’est grâce à cet appui que nous avons été en mesure de faire entendre raison au gouvernement », a indiqué la présidente de la FIQ.

Une avancée démocratique

Durant ce vote référendaire, la FIQ a innové pour favoriser la participation démocratique de ses membres. Ainsi, près de 10 000 membres avaient l’opportunité de voter de façon électronique par téléphone ou par Internet. « C’est une belle et concluante expérience que nous avons menée avec ce projet pilote de vote électronique. Constamment, nous cherchons à revoir et à améliorer nos pratiques syndicales pour nos membres et cette expérience en est la preuve », a conclu Régine Laurent.