FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Multiples problèmes de gestion au CUSM – Le Syndicat des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires du CUSM exaspéré par l’attitude de l’employeur

Montréal le 14 avril 2016 – Le Syndicat des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires du CUSM (SPSICR-CUSM) est exaspéré par l’improvisation dont fait preuve la direction et exige un plan global des coupes budgétaires et de la réorganisation en cours. « Depuis des semaines, l’employeur annonce des fusions de départements, des fermetures de lits, procède à l’abolition de postes d’infirmières et d’infirmières auxiliaires, et ce, sans donner ni explications claires ni justifications logiques. Les décisions sont prises à l’aveuglette sans tenir compte des impacts sur les soins offerts à la population et sur les professionnelles en soins qui les dispensent. C’est carrément insensé! », de dénoncer Denyse Joseph, présidente du SPSICR-CUSM.

La porte-parole syndicale critique le manque de transparence de la direction et se demande s’il y a un capitaine à bord du bateau. « C’est inquiétant de constater que malgré nos nombreuses demandes, personne ne peut nous donner un portrait complet et précis de la situation, personne n’est en mesure de nous donner l’heure juste. Et alors que les compressions budgétaires de 32 millions sont déjà annoncées, les impacts des coupes pourraient être catastrophiques. Malheureusement, les décisions semblent davantage motivées par une gestion fondée sur un calcul issu d’un tableau Excel que par la qualité des soins offerts à la population », de poursuivre madame Joseph.

Des professionnelles en soins à bout de souffle
La présidente du SPSICR-CUSM est également hautement préoccupée par les impacts directs de la mauvaise gestion sur les professionnelles en soins travaillant dans cet établissement de santé. « La situation devient de plus en plus insupportable et on voit augmenter le niveau de détresse chez nos membres. Elles veulent pouvoir offrir des soins de qualité et sécuritaires aux patient-e-s. Avec les coupes et la réorganisation, c’est mission impossible pour plusieurs d’entre elles », de souligner la porte-parole.

À quand la vérité?
Pour Denyse Joseph, il est inconcevable que des décisions soient prises à tâtons, sans une réelle analyse de leur impact sur la qualité des soins. « On ne peut cautionner un style de gestion, sans vision, dont les répercussions sont considérables sur l’accessibilité des soins et sur les professionnelles en soins. Il devient urgent d’obtenir des réponses aux nombreuses questions en suspens », de conclure, madame Joseph.

Profil du SPSICR-CUSM
Le Syndicat des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires du CUSM (SPSICR-CUSM) est affilié à la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ et représente près de 3 500 infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques.