FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

La FIQ salue le changement de cap de la direction du CISSS-AT

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, en Abitibi-Témiscamingue, prend acte du changement d’orientation de la direction générale, quant au maintien des services pour les CLSC de Taschereau, Normétal, Gallichan et Duparquet pour la période estivale, et elle tient à saluer cette décision.

Favoriser l’accès aux soins

Pour Nancy Moore, vice-présidente infirmière du Syndicat des professionnelles en soins de santé des Aurores-Boréales (SPSSAB-FIQ), il s’agit d’une excellente nouvelle : « C’est un réel soulagement que l’employeur ait choisi de maintenir l’accès aux soins, contrairement aux étés précédents ». Avec souvent plus de 30 km à parcourir, il n’était pas rare que des patient-e-s choisissent de se priver de soins. « Leur état se détériorait et on devait les hospitaliser », ajoute-t-elle. Ces complications, en plus d’être évitables aux patient-e-s, entraînaient inévitablement des coûts plus élevés pour l’établissement. « Ça finit par coûter beaucoup plus cher que de maintenir des services en période estivale », indique madame Moore.

La FIQ Abitibi-Témiscamingue se félicite des actions qu’elle a menées et entend poursuivre ses démarches afin de protéger la qualité et la sécurité des soins, dans le respect de celles qui les dispensent. « Cette fois-ci, nous avons dû alerter la population pour faire bouger les choses. On va toutefois continuer à utiliser nos autres tribunes pour dénoncer les mauvaises décisions et proposer les solutions qui s’imposent », précise Nancy Moore.

En terminant, la FIQ a apprécié entendre que l’employeur souhaite travailler à trouver des solutions aux problèmes des heures supplémentaires obligatoires et du travail à équipes réduites au CISSS-AT. « La direction semble s’ouvrir au message de la FIQ, qui est basé sur des données probantes. On propose des solutions concrètes, élaborées par des gens de terrain. La direction peut compter sur nous. Nous serons toujours des alliées de celles et ceux qui voudront améliorer le réseau de la santé dans la région », souligne Debbie Tremblay, vice-présidente infirmière auxiliaire du SPSSAB-FIQ.