FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Manifestation contre les compressions budgétaires au CISSS du Bas-Saint-Laurent – Les professionnelles en soins de la FIQ interpellent le ministre responsable de la région, Jean D’Amour

Rivière-du-Loup, le 29 juin 2016 – Des dizaines de professionnelles en soins ont manifesté, aujourd’hui, devant le bureau de circonscription de Jean D’Amour, député de Rivière-du-Loup–Témiscouata et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, afin de dénoncer les compressions budgétaires annoncées récemment pour le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent.

« Nous demandons au ministre D’Amour d’intervenir auprès de son collègue et ministre de la Santé, Gaétan Barrette, afin que cesse cette mise à mal du réseau de la santé. Les compressions imposées par le ministre vont se traduire par des fermetures de lits, ce qui aura un impact majeur sur la qualité, la sécurité et la continuité des soins offerts à la population », a indiqué Linda Lapointe, vice-présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, venue à Rivière-du-Loup pour soutenir les troupes.

« Les infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes ne peuvent pas en faire plus, elles ont atteint leur point limite. En abolissant des postes, la charge de travail ne sera pas réduite, elle retombera simplement sur les épaules des autres membres de l’équipe de soins. C’est inhumain de demander ça à celles qui tiennent le réseau à bout de bras depuis déjà plusieurs années », a ajouté madame Lapointe.

Rappelons que, au cours des dernières semaines, le gouvernement libéral a annoncé des compressions budgétaires de 242 millions de dollars dans le réseau de la santé, dont 20 millions seulement dans le Bas-Saint-Laurent. « Près de 120 postes seront abolis dans la région. Le personnel du CISSS sera plongé dans l’incertitude et il est fort à parier que les pertes d’emploi auront des effets néfastes sur l’économie régionale. C’est un drame humain qui se joue en ce moment », a vivement déploré la vice-présidente de la FIQ.

À propos de la FIQ

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ représente plus de 66 000 membres, soit la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires œuvrant dans les établissements publics québécois. Dans le Bas-Saint-Laurent, la FIQ compte plus de 1 700 membres.