FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Attaque profonde à la démocratie et à la liberté d’expression – La Direction du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue menace ses employé-e-s pour bloquer la circulation d’une pétition

Attaque profonde à la démocratie et à la liberté d’expression – La Direction du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue menace ses employé-e-s pour bloquer la circulation d’une pétition

C’est avec stupeur et colère que la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ en Abitibi-Témiscamingue a pris connaissance d’une note adressée au personnel du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT). « C’est une attaque à la démocratie et à la liberté d’expression », a laissé entendre Francis Morel, porte-parole régional de la FIQ en Abitibi-Témiscamingue, en référence à l’ordre donné par la Direction d’arrêter la circulation d’une pétition demandant que soit revue la décision de fermer l’Unité interne de santé mentale au Centre hospitalier de La Sarre.

« Des représentants de la Direction ont circulé sur les étages et demandé aux employé-e-s de leur remettre les pétitions en cours de signature, sous le couvert du devoir de loyauté envers leur employeur. Ils ont également saisi d’autres copies de la pétition circulant dans l’établissement », explique monsieur Morel.

La pétition, lancée le 29 août dernier, est parrainée par la porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé et de services sociaux et députée de Taillon, madame Diane Lamarre, qui s’était notamment engagée à la déposer à l’Assemblée nationale. « C’est un outrage à une députée que commet la Direction du CISSS. C’est de la censure pure et simple d’une action démocratique portée par une élue », ajoute le porte-parole régional de la FIQ.

La FIQ en Abitibi-Témiscamingue demande que toutes les copies de la pétition, saisies par la Direction, lui soient rendues, auquel cas des procédures juridiques seront enclenchées. En attendant, la FIQ rappelle que cette pétition peut être signée sur le site Web de l’Assemblée nationale au www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-6235/index.html et invite la population à prendre part au mouvement.

À propos de la FIQ

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ représente plus de 66 000 membres, soit la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires œuvrant dans les établissements publics québécois. En Abitibi-Témiscamingue, la FIQ compte plus de 1 600 membres.