FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Baccalauréat: Le CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean demeure encore le seul établissement au Québec à ne pas reconnaître systématiquement la formation universitaire

Baccalauréat: Le CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean demeure encore le seul établissement au Québec à ne pas reconnaître systématiquement la formation universitaire

Chicoutimi, le 5 octobre 2016 – Grande déception au lendemain d’une rencontre des membres de la Direction du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay–Lac-Saint-Jean où était notamment discutée la question de la reconnaissance systématique du baccalauréat pour les infirmières. « Notre CIUSSS demeure encore le seul établissement au Québec à ne pas reconnaître systématiquement la formation universitaire des infirmières », dénonce la porte-parole de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ au Saguenay–Lac-Saint-Jean, Audrey Blackburn.

Bien que la convention collective des professionnelles en soins soit signée depuis juin dernier et malgré de nombreux échanges entre le Syndicat et la Direction, aucune décision n’a encore été prise à ce sujet. « Les infirmières ne savent pas sur quel pied danser. Elles hésitent à accepter des postes dans la région, parce que si la Direction choisit de ne pas reconnaître leur diplôme universitaire, elles iront peut-être travailler là où leur formation sera reconnue », indique madame Blackburn.

Déjà aux prises avec d’importants problèmes d’attraction et de rétention de son personnel infirmier, la FIQ au Saguenay–Lac-Saint-Jean juge que le report de cette décision pourrait avoir des conséquences désastreuses. « Ne pas reconnaître de façon systématique les infirmières détentrices d’un baccalauréat, c’est prendre le risque que les nouvelles diplômées quittent la région, c’est se priver d’une grande expertise », mentionne la porte-parole. « L’employeur a le beau rôle : en ne reconnaissant pas systématiquement le baccalauréat, il profite de la qualification, de la formation et de l’expertise d’une infirmière, mais sans la rétribuer à sa juste valeur », ajoute-t-elle.

Rappelons que le CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean est un établissement de santé à mission universitaire. D’ailleurs, lors de la plus récente rencontre du conseil d’administration, sa présidente, France Guay, a rappelé aux personnes présentes que « nous sommes tous artisans de la mission universitaire », pour reprendre ses propres mots. « Quelle ironie », souligne Audrey Blackburn.

La FIQ au Saguenay–Lac-Saint-Jean n’entend pas rester les bras croisés. « Aujourd’hui, à 14 h, plusieurs représentantes syndicales de la Fédération tiendront une action de mobilisation au siège social du CIUSSS, à Chicoutimi, afin de signifier leur mécontentement », mentionne Martine Côté, également porte-parole régionale pour la FIQ.