FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Formations accréditées de la FIQ à Trois-Rivières: C’est grâce au leadership des professionnelles en soins que nous pourrons améliorer l’accessibilité et la qualité des soins.

Formations accréditées de la FIQ à Trois-Rivières: C’est grâce au leadership des professionnelles en soins que nous pourrons améliorer l’accessibilité et la qualité des soins.

Trois-Rivières, le 6 octobre 2016 – « Les professionnelles en soins sont au cœur du réseau de la santé. C’est en misant sur leurs compétences, leur expertise et leur leadership que nous pourrons régler plusieurs problèmes du réseau de la santé et améliorer l’accessibilité et la qualité des soins. À la FIQ, nous y croyons depuis longtemps et nous avons proposé plusieurs solutions au gouvernement. Nous avons fait faire des avancées importantes, mais nous ne nous arrêterons pas là », a déclaré la présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, Régine Laurent, en point de presse aujourd’hui à Trois-Rivières.

Mme Laurent était présente dans le cadre d’un colloque de formations organisé par la FIQ en collaboration avec l’Université du Québec à Trois-Rivières. Plusieurs centaines de professionnelles en soins des régions de la Mauricie et du Centre du Québec assistent aux formations qui s’étendent sur une semaine.« À la FIQ, nous croyons beaucoup à la formation des professionnelles en soins. Les formations que nous offrons sont accréditées par les différents ordres professionnels. La FIQ a innové, elle a été la première organisation syndicale à offrir de telles formations accréditées, c’est pour nous une façon de prendre soin des soignantes. Elles permettent aux infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques de mieux exercer leur leadership clinique pour le bien des patients et du réseau de la santé », a poursuivi Régine Laurent.

« Devant les chambardements, les compressions et les tentatives de privatisation dans le réseau de la santé orchestrés par le gouvernement libéral, nous avons besoin plus que jamais du leadership des professionnelles en soins. La Protectrice du citoyen a confirmé récemment ce que nous observons depuis un bon moment, la gestion libérale est une catastrophe pour le réseau de la santé. Les mesures d’austérité ont affecté durement les services et les soins aux patients et ont nui aux conditions de travail des professionnelles en soins en Mauricie et au Centre du-Québec. Nous continuerons à nous battre pour les patients et les professionnelles en soins de la région », a conclu Régine Laurent.