FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Prévisions budgétaires 2017: une année charnière pour la FIQ

Prévisions budgétaires 2017: une année charnière pour la FIQ

Les déléguées ont pris connaissance du prochain budget de la FIQ, présenté par le trésorier, Roberto Bomba. L’année 2017 sera une année importante pour la Fédération et ce budget permettra d’assurer la stabilité financière de l’organisation et de maintenir des services de qualité répondant aux besoins des professionnelles en soins et des syndicats affiliés à la Fédération.

Les revenus 2017 comptabilisent plus de 66 000 membres. À la suite de la période de vote qui se tiendra du 30 janvier au 24 février 2017, plusieurs milliers de professionnelles en soins deviendront membres de la FIQ. Ainsi, des ressources sont ajoutées au secteur des relations de travail pour tenir compte des besoins liés à la venue de ces nouvelles membres. Ce secteur représente déjà près de la moitié des dépenses de la Fédération afin de soutenir les syndicats affiliés et d’assurer la défense des membres, notamment à l’arbitrage, devant la CNESST et les employeurs.

Santé et Sécurité du travail

Le budget 2017 prévoit toujours l’enveloppe de prêt pour soutenir les professionnelles en soins qui doivent contester une décision de leur employeur relativement au retrait préventif de la travailleuse enceinte (RPTE).

Soutien aux syndicats affiliés

Afin que les équipes locales puissent occuper pleinement leur rôle de représentante syndicale et répondre aux besoins de leurs membres, des sommes importantes sont allouées à la diffusion de nouvelles sessions de formation, notamment celle qui sera développée pour la négociation des conventions collectives locales.

Application de la Loi 10

Une part du budget est également consacrée à la mise en application de la Loi 10 et ses répercussions. La création des centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) ou des centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS) modifiera grandement le visage de la Fédération. Ainsi, les sommes nécessaires pour soutenir le déploiement et la mise en œuvre de la nouvelle offre de service de la FIQ ont été prévues.

Négociation nationale

Avec la fin de la négociation nationale, des sommes sont allouées pour voir au bon déroulement de plusieurs comités prévus à la convention collective 2016-2020 qui occuperont une grande partie des activités de la Fédération en 2017, notamment le comité lié au CSSS Haute-Côte-Nord–Manicouagan, dont le mandat est d’analyser les problématiques d’attraction et de rétention du CSSS, le comité lié à la lettre d’entente no 18 relative aux infirmières praticiennes spécialisées, le comité lié à lettre d’entente no 6 relative à la mise en œuvre du rehaussement des postes et au déploiement de la mise à jour ou du perfectionnement concernant la Loi 90 et le comité national des emplois.

Enfin, des sommes sont investies pour réaliser une étude sur la pertinence et la faisabilité des ratios professionnelles en soins/patient-e-s pour l’implantation de projets pilotes prévus à lettre d’entente no 17.

Le budget 2017, adopté par les déléguées, a été élaboré en fonction des quatre priorités de la Fédération pour la prochaine année : la préparation des activités liées à la période de vote découlant de la Loi 10, le déploiement de la négociation locale, l’implantation des modifications organisationnelles associées à la Loi 10 et la tenue de trois congrès.