FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Repas sur leur lieu de travail: le tribunal déclare que les professionnelles en soins ont droit à la rémunération au taux du temps supplémentaire

Repas sur leur lieu de travail: le tribunal déclare que les professionnelles en soins ont droit à la rémunération au taux du temps supplémentaire

« C’est l’aboutissement d’une longue bataille menée par des professionnelles en soins du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent. Elles peuvent être fières de s’être tenues debout et nous sommes très heureuses de les avoir épaulées pour qu’enfin leurs droits soient respectés », a déclaré Nancy Langlais, présidente du Syndicat des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires de Rimouski (FIQ).

Dans une décision rendue en décembre dernier, l’arbitre Marcel Morin a reconnu que le temps de repas, où l’employée est tenue de demeurer sur son centre d’activités, est considéré comme du temps travaillé et donc rémunéré au taux du temps supplémentaire. Ainsi, les professionnelles en soins concernées recevront maintenant leur juste rémunération. « Les méthodes de l’employeur étaient contraires aux dispositions de la Loi sur les normes du travail et de la convention collective », explique madame Langlais, ajoutant que « cette décision a un impact provincial, puisqu’elle pourra contribuer à l’amélioration des conditions de travail de l’ensemble des professionnelles en soins du Québec ».


Photo : Radio-Canada