FIQ (Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec)

Un gain important pour les infirmières auxiliaires de l’Estrie

Un gain important pour les infirmières auxiliaires de l’Estrie

« Grâce à la lutte menée par les infirmières auxiliaires, celles-ci pourront dorénavant avoir accès à tous les outils leur permettant d’élargir leurs champs de compétence tels qu’énoncés dans la Loi 90 et ainsi offrir plus de service à la population », a déclaré Marie-Josée Forget, co-porte-parole de la Table régionale d’action et de concertation (TRAC) de l’Estrie.

Après plusieurs semaines de pression et de négociation, la formation Contribution à la thérapie intraveineuse sera désormais offerte à l’ensemble des infirmières auxiliaires du CIUSSS de l’Estrie, et ce, peu importe le centre d’activités où elles œuvrent. La formation sera également reconnue comme du temps de travail et à ce titre elle sera donc rémunérée. D’une durée de 21 heures, la formation nécessaire aux activités de contribution à la thérapie intraveineuse sera prise en charge par l’employeur. Le caractère rétroactif de la nouvelle politique constitue aussi un gain en soi.

« La bataille menée pour faire appliquer la Loi 90 porte ses fruits. Plus qu’une victoire, elle constitue un gain concret pour l’Estrie. Partout au Québec, des employeurs s’acharnent pour rendre difficile l’application de la Loi 90. La FIQ est à pied d’œuvre afin d’uniformiser l’application de la loi à travers le Québec pour que la population puisse recevoir de meilleurs soins », a conclu madame Forget.